MAKOTO SAN

À l’instar de la mythologie japonaise regorgeant de récits dans lesquels «l’élève tue le maître», MAKOTO SAN nous murmure un conte.
Depuis des temps immémoriaux, l’école du bambou a façonné et affiné un instrumentarium incroyable. Le dernier senseï, Monsieur Makoto (Makoto San), perpétuait le savoir faire et la philosophie de l’école qu’il a tenté de transmettre à quatre vagabonds.
Irrévérencieux, les apprentis se sont emparés de son enseignement intransigeant et ascétique pour le mélanger à une musique occidentale électronique et techno.
Un sacrilège impardonnable faisant d’eux des ronins. Par déshonneur, cette trahison à l’enseignement du senseï, ils ont choisis de la faire masqués.

La musique de MAKOTO SAN allie le son de percussions en bambou et autres instruments asiatiques à la musique électronique: un Mashup entre l’Asie (plus particulièrement le japon) et l’Occident (plus particulièrement sa musique électronique).

C’est en LIVE qu’on prend la mesure de l’extrême transversalité de MAKOTO SAN.
Le projet cultive le mélange des genres et propose une expérience unique.
Le show oscille entre la tension ultra cérémonielle des spectacles de percussions japonaises et le lâché prise dansant du club techno.
Des changements de tableaux et d’ambiances, la mise à l’honneur de l’instrumentarium, de l’étrangeté, des voix qui font voyager, des drops dévastateurs, une tension qui ne fait que monter et une question qui reste entière : Qui se cache derrière ces masques ?