QQUN

Auteur, compositeur, interprète Lyonnais qui tire ses inspirations de la musique électronique et de la variété́ française, QQUN est l’un des artistes montants de la scène francophone. Après avoir assuré les premières parties de Maitre GIMS à la Halle Tony Garnier (Lyon) ainsi qu’au Zénith de Strasbourg, il sort son premier album en Septembre 2019 en indépendant, qu’il appelle « Album » – suite à une blague de Nagui dans l’émission de Bruno sur Fun Radio – qui cumule déjà̀ aujourd’hui plus de 25 millions de streams et 8 singles en rotation sur les ondes des radios.

QQUN lance sa première tournée française en 2022 sur les plus grands festivals français.

DI BOSCO

DJ à la musicalité bipolaire, elle est capable de tendre aussi bien vers l’Italo-disco la plus irrésistiblement déjantée, que d’asséner des samples dans la dynamique de l’underground house de Chicago. Di Bosco compose et produit tous ses morceaux, transmettant à coup sûr son énergie communicative derrière les platines, que certains ont pu apprécier lors de virées nocturnes sur les dancefloors des Rockomotives, du Carmen ou des Bains.

VENGA

DJ, productrice d’origine française, Venga est la nouvelle tête montante de la scène électro, aux sonorités House – Bass house.

DJ résident du R2 Marseille, le plus grand Rooftop d’Europe, elle y assure les premières parties d’artistes tels que Vladimir Cauchemar, ou encore Breakbot.  En 2021 elle signe le titre « Break Up » sur le label américain Insomniac Record. En février 2022, elle dévoile une nouvelle release « Dank » sur label House Call Record, le Label de Dr Fresh.

Derrière ce visage d’ange, se cache une artiste explosive.

MEZERG

Mezerg a inventé le Piano Boom Boom il y a 2 ans, un jeu qui s’articule autour du Piano et… du BoomBoom. Pieds et mains liés à son instrument, tout le corps est réquisitionné. En mêlant l’électronique à l’acoustique, il crée une sorte de musique bio, sans colorants ni conservateurs, où des trucs et des bidules viennent parfois modifier le son des cordes. Aux confins de la Techno et la World, cet homme-orchestre de la nuit puise aussi dans le Jazz et la Trance. Se présentant comme une alternative au DJ, il milite pour un retour à un véritable spectacle live.

Mezerg a su se faire une réputation dans le monde entier, avec une tournée mondiale prévu en 2022 qui passera par Stereoparc.

MAKOTO SAN

À l’instar de la mythologie japonaise regorgeant de récits dans lesquels «l’élève tue le maître», MAKOTO SAN nous murmure un conte.
Depuis des temps immémoriaux, l’école du bambou a façonné et affiné un instrumentarium incroyable. Le dernier senseï, Monsieur Makoto (Makoto San), perpétuait le savoir faire et la philosophie de l’école qu’il a tenté de transmettre à quatre vagabonds.
Irrévérencieux, les apprentis se sont emparés de son enseignement intransigeant et ascétique pour le mélanger à une musique occidentale électronique et techno.
Un sacrilège impardonnable faisant d’eux des ronins. Par déshonneur, cette trahison à l’enseignement du senseï, ils ont choisis de la faire masqués.

La musique de MAKOTO SAN allie le son de percussions en bambou et autres instruments asiatiques à la musique électronique: un Mashup entre l’Asie (plus particulièrement le japon) et l’Occident (plus particulièrement sa musique électronique).

C’est en LIVE qu’on prend la mesure de l’extrême transversalité de MAKOTO SAN.
Le projet cultive le mélange des genres et propose une expérience unique.
Le show oscille entre la tension ultra cérémonielle des spectacles de percussions japonaises et le lâché prise dansant du club techno.
Des changements de tableaux et d’ambiances, la mise à l’honneur de l’instrumentarium, de l’étrangeté, des voix qui font voyager, des drops dévastateurs, une tension qui ne fait que monter et une question qui reste entière : Qui se cache derrière ces masques ?

TIMMY TRUMPET

Tim Smith est né à Sydney en Australie mais c’est à Ibiza qu’il devient célèbre. Trompettiste formé au jazz, il a la brillante idée de ponctuer ses prestations de DJ d’interventions avec la trompette. Le succès est immédiat!

Timmy Trumpet tient son premier tube en 2014 avec « Freaks » qui est n° 3 en Australie et classé en France.

Il se produit sur les mêmes scènes que les grands de la house comme Carl Cox, Armin van Buuren

Originaire de Sydney, Timmy Trumpet débute en 2005 et a le soutien de nombreux artistes et groupes mondialement connus comme la Swedish House Mafia, qu’il accompagnera lors de sa tournée en Australie en 2011. Cette tournée va lui offrir l’opportunité d’ensuite accompagner Stevie Wonder en tournée à Sydney.

Freaks, sorti en 2014, étend sa notoriété au-delà de l’Australie puisque le single se classera en France, en Belgique et en Suède, ainsi qu’en Nouvelle-Zélande.

En 2016, le grand public redécouvre Timmy Trumpet en psytrance grâce à ses deux singles PSY or DIE avec Carnage et Oracle.

Timmy Trumpet se produit sur les mêmes scènes que les grands de la house comme Carl Cox, Armin van Buuren

MALAA

Le DJ et producteur Malaa joue de son anonymat avec son personnage vêtu d’une cagoule et sort régulièrement des mix sur Soundcloud « Who Is Malaa ».

Malaa a commencé à créer sur le label Tchami’s Confession avec son premier EP Illicit en 2016, suivi de son énorme single « Notorious » – et n’a pas ralenti depuis. Parallèlement à son flux constant de sorties, Illegal Mixtapes et NO REDEMPTION (Tchami x Malaa ), Malaa est bien connu pour ses remixes dont « Oh Me Oh My (feat. Travis Scott, Migos & G4ish) », « Mind (feat. Kai) » pour Major Lazer et « Afterlife (feat. Stacy Barthe) » de Tchami.

Malaa fait de nombreuses tournées avec l’équipe Pardon My French et a joué aux côtés de DJ Snake, Tchami, Rezz, Mercer, etc.